Aller au contenu principal

La Communication Non-Violente

Publié le 23/11/2020

  • Les méthodes de communication non violente peuvent être très utiles dans le travail collectif, mais aussi dans la vie de tous les jours. Si leur apprentissage peut demander plusieurs heures de formation, quelques principes sont essentiels et permettent de les appliquer au quotidien. En voici quelques-uns.

    Objectifs de la communication non violente (CNV)

    La CNV a comme objectif de mieux communiquer avec soi-même et avec les autres. Avec soi-même, car c’est en étant mieux conscient de ce qu’une situation provoque sur soi qu’on est mieux en mesure de la communiquer aux autres. Elle permet d’éviter les conflits, ou de les résoudre.

    Pour éviter un conflit, il faut comprendre d’où ils viennent. Les conflits viennent le plus souvent d’un besoin non satisfait. Reconnaissance, sécurité, amour… Quand ces besoins ne sont pas satisfaits, de la frustration peut naître et des conflits surviennent alors. Le mieux, c’est d'identifier la non-satisfaction de ses besoins et de l’exprimer avant que le conflit n’apparaisse. Si le conflit est déjà là, il faut en revenir à la base et le déconstruire.

    Étapes d’une communication non violente

    • Observer la situation et la décrire de la manière la plus objective possible
    • Identifier les sentiments que cette situation provoque chez soi (tristesse, joie, frustration, peur…)
    • Identifier ses besoins non satisfaits par une situation. Voir notamment la Pyramide des Besoins
    • Exprimer ses sentiments et ses besoins aux personnes concernées, et formuler en lien à cela une demande concrète, précise et négociable pour répondre au besoin.

    Quelques principes essentiels

    La règle de base de la communication non violente tient en un adage : Le tu tue. C'est-à-dire, qu’il faut absolument éviter d’utiliser le “tu” dans l’expression de ses frustrations, et toujours partir du “je”, de ses sentiments, de ses impressions, et de les exprimer, plutôt que de partir dans les reproches du “tu”. Le “tu” peut venir au moment de la demande, une fois que les sentiments et besoins ont été exprimés.

    Aller plus loin

    Pour aller plus loin, le mieux est encore de se former. Plusieurs associations proposent des formations spéciales, en particulier l'ACNV.
    De nombreuses ressources sont également disponibles en ligne ou sur commande comme :